PUB
La sixième édition du festival transfrontalier « Niumi Badiya », se tiendra du 27 au 29 mai prochains à Toubacouta, dans la région de Fatick, avec l’ambition de « valoriser la dimension internationale des territoires du Saloum et de la Gambie », a-t-on appris de son coordonnateur, Mahécor Diouf.
L’édition 2022 de « Niumi Badiya » se tiendra sur le thème « Aménagement culturel et développement des territoires et des zones de mangrove : quels rôles pour les industries culturelles créatives et touristiques ? »
A l’initiative de la mairie de Toubacouta, du Syndicat d’initiative du tourisme du Sine-Saloum et du Centre d’interprétation de Toubacouta, le festival « Niumi Badiya » se veut engagé dans « la promotion du patrimoine et de la diversité culturelle locale et nationale ».
« Cette sixième édition devrait valoriser la dimension internationale des territoires du Saloum et de la Gambie, attirer un flux de visiteurs et capter les dépenses de consommation », a expliqué Mahécor Diouf dans un entretien accordé à l’APS.
Il prévoit, « cette année, de nombreuses activités comme la foire des élus locaux du Sénégal et de la Gambie », mais aussi des panels, des soirées traditionnelles et des spectacles de rap.
M. Diouf, par ailleurs directeur du Centre d’interprétation de Toubacouta, signale que plusieurs collectivités territoriales du département de Foundiougne ainsi que des régions de Ziguinchor et Sédhiou « sont impliquées dans l’organisation de ce festival transfrontalier entre le Sénégal et la Gambie ».
PUB