PUB
 Un atelier sur le thème « Suivi budgétaire et mobilisation des ressources », s’est ouvert ce mercredi à Kaolack (centre), à l’initiative du Forum civil, en partenariat avec Taxe justice network Africa (TJNA), dans le cadre du projet de renforcement de la justice fiscale au Sénégal, a constaté l’APS.
La rencontre a enregistré la participation de membres du comité territoriale de justice fiscale, des services financiers de la mairie de Kaolack, la Police municipale et des représentants des populations, ont pris part à cette rencontre.
Le coordonnateur de la section du Forum civil de Kaolack, Abdou Karim Sadji, a expliqué que cet atelier visait à préparer les populations à ce qu’elles puissent s’acquitter de leurs impôts et taxes.
« Nous voulons donner une nouvelle dynamique dans le cadre de la vulgarisation du plan +Yaatal+ initié par l’État du Sénégal », a dit M. Sadji.
Pour lui,  » certaines populations de Kaolack et du Sénégal en général ; n’ont pas la bonne information par rapport à la fiscalité ».
« À Kaolack, les gens ont des difficultés à recouvrir les taxes », a fait observer le coordonnateur de la section du Forum civil de Kaolack.
« Au terme de cet rencontre, nous allons dérouler un plan de mobilisation qui va permettre d’avoir un suivi régulier au niveau de la gestion du budget municipal de Kaolack », a-t-il fait savoir.
Selon lui, « à Kaolack, la population est réticente au paiement des impôts, parce-qu’ en retour, elle ne voit pas l’impact par rapport à cet argent mobilisé ».
« Nous allons essayer de trouver un cadre pour sensibiliser les populations et avoir la citoyenneté fiscale », a-t-il promis.
Abdou Karim Sadji a, par ailleurs, invité l’équipe municipale de Kaolack à mettre en place un budget participatif pour inciter les populations à payer les taxes et impôts.
« La fiscalité joue un rôle clé dans la mobilisation et l’affectation des ressources intérieures nécessaires à la fourniture de services publics essentiels et, plus largement, à l’atteinte des ODD des gouvernements », a-t-il fait valoir.
L’objectif du Forum civil, a indiqué Abdou Karim Sadji, « est de pousser l’État et les collectivités locales à réformer le système fiscal, à mobiliser plus de ressources domestiques et d’optimiser les dépenses publiques ».
« Aujourd’hui, il est nécessaire de trouver le sens d’une économie plus humaine en appliquant une justice fiscale », a réagi la représentante du maire de Kaolack, Adja Lala Fall, saluant la tenue de cet atelier dans sa ville.
Pour elle, « renforcer cette justice fiscale, c’est mettre entre les mains de tout un chacun la solution pour un développement durable grâce à la force de la mobilisation citoyenne ».
Aussi, appelle-t-elle la population à payer les taxes pour booster le développement de Kaolack.

 

PUB