PUB

Les choses bougent à la commune de la Patte d’Oie après une série de polémique et de contestations à l’encontre du Maire concernant une affaire de détournement de 12 millions f CFA. Un somme qui devrait servir selon les informations à couvrir les dépenses liées aux aides des fêtes de Pâques, de Korité, les participations diverses pour l’appui aux imams et délégués de quartiers entre autres charges liés au sociale.

 

 

Au sortir des élections locales avec la victoire éclatante de Yewwi Askan Wii, il a été noté, une anticipation des travaux de l’équipe nouvellement installé. A peine arrivée,  une anticipation de l’aspect social avec des fêtes religieuses au Sénégal et les aides sociales constituent l’une des premières actions de l’équipe nouvellement installée. Aprés l’installation, leurs ambitions étaient de travailler avec l’équipe existante avec qui il a renouvelé des contrats a fait savoir le nouveau maire afin de pourvoir répondre aux attentes de la population de la patte d’oie. Accusée par certains de ses collègues du Conseil municipal d’avoir décaissé frauduleusement 12 millions F CFA en lieu et place de la somme de 3 millions de francs CFA autorisée par le Conseil municipal dans le cadre de l’aide destinée à la communauté catholique lors de la fête de Pâques, la mairesse de la commune de la Patte d’Oie, Maimouna Dièye, sort enfin de son mutisme. Face aux journalistes hier, jeudi 7 juillet, lors d’un point de presse pour donner sa version des faits, la responsable nationale des femmes de Pastef a formellement démenti ces accusations portées contre elle.

Mais depuis leur arrivée des personnes mal intentionné tapis dans l’ombre font du tout pour entacher son travail à qui sa rigueur n’arrange pas fait savoir Maimouna Diéye. A l’entame de ses propos, l’édile de la commune n’a pas manqué de faire une rétrospective surtout concernant l’affaire des

« 30 millions » voté par l’ancienne équipe.  Selon elle, le maire travaille en étroite collaboration avec toute l’équipe municipale tant chez les nouveaux recrues que les anciens. Face à des accusations sur sa personne,  le maire défit toutes personnes qui posent des accusations. Le budget de la mairie était a plus « d’un milliard « avec un excédent de 30 millions sur l’ancien budget. Et les 12 millions dont on fait allusion pour les aides korité et Ramadan a tous les rapports de justification qui sont disponibles et seront transmis à qui de droit. Dans sa mission, le maire ne fait qu’ exécuter après vote des commissions à fait savoir l’édile de cette localité.  Selon elle des personnes tapis dans l’ombre cherchent à faire une campagne de dénigrement sur sa personne pour entacher son travail en parlant de détournement de 12 millions f CFA à la commune de patte d’oie, alors que ce ce montant couvrait les dépenses liées aux aides des fêtes de Pâques, de Korité, les participations diverses pour l’appui aux imams et délégués de quartiers,  l’ensemble des conseillers, des responsables , les partenaires et population de la patte d’oie.

Poursuivant ses explications, elle explique au sujet de la liste partagée dans les réseaux sociaux que c’est « au niveau de la perception qu’ils ont convenu, pour ne pas engendrer une trop lourde charge de travail et ralentir la procédure avec des centaines voire des milliers, de regrouper les bénéficiaires en émettant quarante (40) mandats de trois cents mille (300.000) francs CFA tirés dans le lot des demandeurs. D’où la liste diffusée pour asseoir les fausses accusations»

Ces tentatives de dénigrement, les attaques contre sa personne et l’institution qu’elle gère ne passeront pas selon elle car cette population a déjà placé sa confiance en elle mais aussi tout le monde sait que ces personnes ne cherchent à étouffer leurs mauvaises gestions et les nombreuses cas détournements dont la population de la Patte d’oie est conscient. Plus loin, la victoire de Yewwi Askan Wi est encore mal digéré par certains frustrés. Dans son discours, elle est revenu sur ses ambitions de relever le niveau de cette commune mais aussi de l’amener vers l’émergence avec l’ensemble des forces vives de cette localité, raisons pour laquelle, a son arrivée, le nouveau Maire a décidé de garder des agents qui y travaillent depuis plusieurs années avant son arrivé.  Mais face à cette forfaiture, une rupture de la Patte d’oie devient imposable tout en essayant de commanditer un contrôle et diagnostic face à des tentatives de désinformation de la part de l’ancienne équipe avec des accusations contre sa personne.  La première chose à savoir, c’est ses actions de proximité avec la population surtout dans l’aspect social dont durant la fête de la pâque un montant de 3 millions a été décaissé pour les subventions certaines personnes dans l’ombre ont installé un débat de désinformation et de malversations en  parlant de 12 millions. Soit Plus d’un milliards pour le budget contre 30 millions pour les aides religieuses et tous les les justificatifs sont disponibles selon le maire . Mais selon l’édile de cette localité des personnes mal intentionnées tapis dans l’ombre cherchent à imposer un déséquilibre au sein de la mairie. En tous cas, il y’a eu démantèlement d’un mafia au sein de la mairie d’où justice sera faite dans toute sa rigueur.

Dans son discours, elle est revenue sur sa gestion participative transparente et inclusive.  selon elle,  une nouvelle politique a été installée et fera face à toutes ces personnes tapis dans l’ombre. Ainsi il fera le premier compte rendu de son premier bilan à la population de la Patte d’oie qui a porté sa confiance en elle. En tout cas ces personnes qui s’attaquent à sa personne cherchent à juste protéger leurs sales boulots. Selon elle , la pression ne va marcher sur elle, car elle se dit être un vrai patriote. Elle donne rendez vous d’ici quelques semaines pour dresser un bilan de son premier mandat avec toute l’équipe municipale.  La responsable nationale des femmes de Pastef a expliqué que contrairement à ce que disent ses détracteurs, ce montant de 12 millions F CFA en lieu et place de 3 millions de francs CFA autorisés par le Conseil municipal dans le cadre de l’aide était destinée à la communauté catholique pour les besoins de la fête de Pâques, la mairesse de la commune de la Patte d’Oie. Et l’ensemble de cette somme couvrait les dépenses liées aux aides des fêtes de Pâques, de Korité, les participations diverses pour l’appui aux imams et délégués de quartiers, pour les conférences religieuses et la célébration de la nuit du Laylatul Khadri.

Rappelant d’emblée qu’elle est le premier maire élu directement (suffrage direct) par les populations de la Patte d’Oie pour un mandat de 5 ans, Mme Maimouna Dièye dit s’être « engagée auprès de ses concitoyens « pour une gestion ambitieuse, participative, inclusive et transparente ». Poursuivant son propos, elle affirme qu’elle « ne céderait à aucune forme de pression et surtout pas, de la part d’un lobby politique local dont les méthodes sont maintenant connues de tous  » et qu’elle va tenir son engagement auprès de ses administrés « quoi qu’il m’en coûte ».

PUB