PUB

Le chef de l’Etat aurait recruté un cabinet américain Mercury Public Affaires de Kirjas Global pour soigner son image et faire du lobbying pour préparer le 3e mandat. Ce que dément catégorique la société de lobbying.

 


 

C’est le magazine Africa Report, qui a levé le lièvre. La Présidence de la république du Sénégal a engagé une société de lobbying américaine Mercury Public Affairs dans le cadre d’une campagne mondiale visant à redorer la réputation de Macky Sall qui envisage un troisième mandat controversé. Mercury Public Affairs, basé à New York, doit être payé 15 000 $ (plus de 7 millions FCFA) par mois pour fournir «des services de conseil stratégique, de relations gouvernementales, de lobbying et de relations publiques» au profit du bureau de la présidence, selon un dossier de lobbying récemment divulgué, selon le magazine africain de référence en politique, économie et culture, The Africa Report. Mais selon le document que nos confrères du journal Le Témoin détiennent, il s’agit d’un juteux contrat de plus de 2 milliards 40 millions de FCFA signé par le camp de Macky Sall avec le Groupe Kirjas Global, qui a pris effet en janvier 2022 et prendra fin en début janvier 2024. Soit à un mois de l’élection présidentielle, prévue en février 2024.

Le Groupe Kirjas Global a pour activité principale de fortifier les efforts diplomatiques et internationaux pour promouvoir le Sénégal, les « efforts exceptionnels » du Président Macky Sall et I ’ambitieux programme de son gouvernement. Il fournira conseils et assistance au client. Et dans le cadre du présent contrat, le client (la présidence) confie à Kirjas Global qui valide la mission d’accompagner pendant 24 mois, à compter du 1er janvier 2022.

Le présent contrat, qui prend effet à partir du 1er janvier 2022, est conclu pour une durée déterminée de 24 mois et prend fin au 31 décembre 2023. En échange des services du sous-traitant ci-dessous, l’entrepreneur principal (l’Etat du Sénégal) doit payer au sous- traitant 130.000 dollars soit 85 millions de FCFA par mois, au prorata pour tout mois partiel, facturé mensuellement pendant la Durée, facture à envoyer à l’adresse indiquée par écrit par le Client.

Démenti

 Le cabinet mis en cause et son propriétaire Kirjas Global ont apporté un cinglant démenti à toutes ces assertions. La société qui ne nie pas son engagement avec le chef de l’Etat Macky Sall,   affirme que sa tâche consiste en  “l’accompagnement stratégique de la présidence en exercice de l’Union Africaine dans les transitions écologiques, alimentaires et énergétiques de l’Afrique et du Sénégal”. Le cabinet explique : “Ce travail passionnant et de longue haleine a pour ambition d’inscrire le leadership de l’UA auprès de l’ONU et de l’UE notamment, leadership qui ne peut s’exprimer sans la promotion du leadership de la Présidence sénégalaise en exercice, précise Kirjas Global.

C’est ainsi dans ce cadre très strict et ces objectifs très ambitieux que nos équipes se mobilisent pour l’Union Africaine et ses pays membres afin de lui donner tout son poids géopolitique comme au G7 qui s’est tenu en Allemagne fin juin, ou bientôt à l’Assemblée Générale de l’ONU qui se tiendra en septembre à New-York ou encore à la COP 27 à Charm el-Cheikh en Égypte, avec une présence politique forte de l’Union Africaine”. Kirjas Global renseigne que sa mission, ainsi que celle de  ses sous-traitants en Europe ou aux États Unis (dont Mercury) “est de travailler, faciliter et installer l’Union Africaine dans le concert des organisations internationales qui travaillent à l’avenir du continent, de sa souveraineté et de la transition écologique”. “Un nouveau paradigme qui générera des millions d’emplois et des milliards de revenus. En réalité, il s’agit de travailler à faire entendre la voix de l’Afrique là où se discute l’avenir du monde et à placer le continent au centre des enjeux du 21eme siècle”, conclut la boîte.

M.BA

PUB