PUB

Deux jours après la mort du jeune Nahel, 17 ans, abattu par un policier après un refus d’obtempérer lors d’un contrôle routier à Nanterre (Hauts-de-Seine), le procureur de la République a annoncé jeudi le placement en détention provisoire de l’officier auteur du tir mortel. Une information judiciaire est ouverte pour homicide volontaire. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, indique que 40 000 policiers et gendarmes seront mobilisés en France ce soir.

Il n’y aura aucun bus et tramways en circulation en Île-de-France à partir de 21h00 ce jeudi, annonce Valérie Pécresse. La présidente d’Île-de-France Mobilités (IDFM) avait annoncé à la mi-journée son souhait de ne voir aucun transports en commun en circulation en soirée par mesure de sécurité.

https://twitter.com/transportsidf/status/1674388273207156738?s=46&t=OfxFf7FZc0rmPL7n8zIEYw

Sur place, la journaliste Aurélien Devernoix a assisté à quelques tensions durant la marche blanche. Mais les esprits se sont un peu calmés, nous explique-t-il : « La situation s’est légèrement calmée, mais ça a été assez tendu pendant une bonne demi-heure avec des tirs de gaz lacrymogène du côté de la police et des jets de projectiles du côté de certains jeunes manifestants. Le gros du cortège a choisi de s’éloigner (…) afin d’éviter que les tensions prennent plus d’ampleur. »

Selon une source policière, 6 200 personnes prennent part à la marche blanche. Aurélien Devernoix, du service Politique de RFI, est présent à Nanterre. Il confirme que la situation se tend dans la marche blanche. Les forces de l’ordre essuient des jets de projectiles et envoient des gaz lacrymogène. Un journaliste de l’AFP rapporte des tirs de gaz lacrymogène à Nanterre lors de la marche blanche. La marche blanche a commencé il y a une heure, et selon les journalistes sur place, aucun heurt ne l’émaille pour le moment. On compte au moins 5 000 personnes à Nanterre.

Pour rappel, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a décidé de quadrupler les effectifs des forces de l’ordre mobilisés ce jeudi soir. 40 000 policiers et gendarmes seront déployés après deux nuits d’émeutes.

https://twitter.com/gdarmanin/status/1674393290374799361?s=46&t=OfxFf7FZc0rmPL7n8zIEYw

PUB