PUB

La Nouvelle Banque de Développement (NBD) des BRICS se prépare à introduire des prêts en monnaies locales, avec l’intention de réduire la dépendance au dollar et de favoriser un système financier mondial plus diversifié. Dilma Rousseff a partagé ces projets tout en dévoilant l’examen des demandes d’adhésion de 15 pays, parmi lesquels jusqu’à 5 pourraient être acceptés.

Une Alternative à l’Hégémonie Unipolaire:
Dans une tentative visant à atténuer les risques liés aux fluctuations des taux de change et aux variations des taux d’intérêt américains, les prêts en monnaies locales offriront aux emprunteurs une alternative favorable. Dilma Rousseff a souligné que cette approche permettrait de contourner ces défis.

Libre de Contraintes Politiques Préalables:
Distinguant clairement la NBD de la Banque mondiale et du FMI, la présidente de la banque a affirmé que la NBD ne posait pas de conditions politiques préalables. Contrairement aux prêts assortis de politiques à mener, la NBD respecte les politiques en place dans chaque pays.

Une Institution pour les Pays en Développement:
En tant que nouvelle venue parmi les institutions bancaires mondiales, la NBD présente des opportunités prometteuses. Dilma Rousseff a prédit que la NBD pourrait devenir une institution significative pour les marchés émergents et les nations en développement. Elle a conclu en exprimant l’objectif ultime de la banque : être une institution créée par et pour les pays en développement.

PUB