PUB

L’espoir est permis pour une bonne saison des pluies 2022. C’est ce qui ressort de la présentation de la prévision saisonnière des précipitations au Sénégal pour l’hivernage 2022.



Le Cadre National des Services Climatologiques (CNSC) coordonné par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM) a organisé ce vendredi 06 mai un atelier en ligne pour la diffusion et le partage de ces informations.

On peut retenir de la présentation, entre autres, une installation précoce de la saison des pluies sur une bonne partie du territoire, excepté la partie Sud-est où l’installation pourrait être normale à tardive. Des risques faibles d’avoir de longues pauses sèches en début de saison et aussi au cours de la saison. Un risque élevé d’avoir des événements pluviométriques intenses. Mais aussi une forte probabilité d’avoir des inondations cette saison.

Voilà pourquoi toutes les parties prenantes se sont divisées en plusieurs groupes (Santé, Elevage, Agriculture et Sécurité Alimentaire, Inondation, Gestion ressources en eau) pour travailler sur les impacts des pluies et faire des recommandations pour éviter les dégâts des phénomènes extrêmes.

Déjà dans ce même sillage et à l’ouverture de la rencontre, le Directeur Général de l’ANACIM, Sidy Gueye, avait souligné que « la prise en compte des prévisions du temps et du climat nous permet de prendre à l’avance des mesures adaptatives pour faire face au défi de la variabilité climatique et permettre aux secteurs vulnérables d’être plus résilients ».

PUB