PUB

Figure emblématique de la culture au Sénégal, le comédien Charles Forster s’est distingué dans le théâtre et le cinéma. Il est reconnu aussi pour ses prises de position et son franc-parler.

 

 

 

Après la déclaration des membres du mouvement Culture Bi Nak qui officialisent leur soutien à la mouvance présidentielle Benno Bokk Yaakaar, par le biais de Baba Hamdi pour les Législatives du 31 juillet, Charles Forster sort de sa réserve pour s’indigner du choix qui a été porté sur Mimi Touré.

Selon Forster, il n’est pas question de soutenir Bby. Il rappelle que la déclaration du mouvement Culture Bi Nak ne concerne que Baba Hamdi et sa bande. « Un bon acteur culturel ne doit pas quémander son destin, ni son avenir. Il doit dépasser la classe politique, car c’est un porteur de voix. Nous les acteurs culturels, nous ne soutenons pas Mimi Touré, ni aucune autre coalition.  Nous devons être à côté du peuple, c’est-à-dire faire quelque chose pour l’intérêt général », martèle M. Forster.
Il ajoute, par ailleurs, que le mouvement Culture Bi Nak n’est qu’une infime partie des acteurs de la culture, qui ne pèse rien du tout. Raison pour laquelle Charles Forster appelle tous les artistes à être à côté du peuple et à faire le bon choix.

« Toute personne est libre de faire son choix. Mais je rappelle que les artistes doivent être dignes. Les hommes politiques ne méritent pas d’être soutenus, car tôt ou tard, ils te lâcheront », a-t-il ajouté.
Pour Forster, plusieurs raisons plaident pour ne pas soutenir la mouvance présidentielle, notamment le projet de loi sur le statut de l’artiste qui n’est toujours pas signé par le pouvoir en place, le manque d’infrastructures culturelles, une industrie culturelle vide, etc.

À rappeler que le secrétaire général du Collectif des artistes du Sénégal affilié à la Confédération des syndicats autonomes, Charles Forster, opte pour une Assemblée nationale responsable où l’on ne trouvera pas des députés corrompus et dormeurs.

PUB