PUB

Le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diome a présidé hier, la réunion nationale d’évaluation en vue du Grand Magal de Touba, prévu ce jeudi 15 septembre 2022. L’initiative s’est déroulée sous la présence du porte-parole du khalif général des mourides, Serigne Bassirou Mbacké. Malgré la pluie, constate-t-on, des efforts sur l’assainissement et l’hydraulique. Et, les objectifs des prévisions ont été atteints à 96%.



Le Ministre de l’Intérieur a présidé à la Résidence Khadimou Rasoul une réunion nationale d’évaluation à moins de 72h du Magal. Cette rencontre a permis de passer en revue tous les engagements formulés par le comité d’organisation concernant les différents services publics impliqués. Ainsi, Antoine Félix Diome a porté une évaluation des dispositions prises dans le domaine de la santé, de l’eau, l’électricité, entre autres secteurs. Il a rassuré du bon déroulement du Magal, tout en affirmant que les objectifs ont été atteints à 96%. Le Ministre, très disponible dans l’accomplissement des besoins du Magal révèle une satisfaction entière, estimée à 100% dans le secteur de la santé et 89% de stabilité dans le domaine de hydraulique avec quatre (4) nouveaux forages d’une capacité de 40.000 litres par jour. Il indiqué des réalisations de 90% de l’assainissement, suite à une opération coup de poing.
Ainsi, une entière satisfaction a été notée du côté de la sécurité avec une forte présence d’éléments de la police, de la gendarmerie et des sapeurs pompiers. Et, Ageroute , releève-t-il, a assuré 75% de l’entretien des routes. Idem, les services d’élevage et les eaux et forêts, impliqués dans le mieux-être des pélerins et un meilleur déroulement du Magal ont accompli de manière perceptible leurs tâches. Puisque, sur 137 demandes, 127 ont été réalisées. Ce qui représente un pourcentage de 96%. « Nous saluons et remercions la présence du Ministre Antoine Diome. Il a fait ce travail non seulement, pour l’Etat. Mais, pour son amour envers serigne Touba. Senelec, ONAS sont à remercier. Malgré la pluie, ils ont fait des efforts sur l’assainissement et l’hydraulique. Malgré ces efforts, nous savons tous que le réseau hydraulique de Touba reste à revoir. Les forages ne pourront pas régler ce problème. Mais, le maximum de forages pourrait atténuer cette situation », a témoigné le Porte parole du khalife.
Sous ce registre, Cheikh Bass Abdou Khadre remercie tout de même, le Président Macky Sall. D’après lui, tout ce qu’il fait à Touba, il le fait pour serigne Touba. Et, il indique que Touba reste le point focal des transactions de tous les secteurs d’activités. «Des pompes ont été offertes aux populations impactées afin de les aider à se débarrasser des eaux de pluie. Ces actions de lutte contre les inondations ont été réalisées à 95 %», a relevé a le maire de la ville sainte de Touba, Abdou Lahat Ka.
L’édile de la ville de Touba a reconnu beaucoup améliorations sur les réalisations des prévisions d’avant Magal par rapport à l’année 2021. Surtout, du côté de Dianatoul où le manque d’eau se faisait gravement sentir. « 14.000 m3 vont rejoindre les 100.000m3 avec des réservoirs de hautes quantités. Nous pouvons espérer une large satisfaction avec les châteaux d’eau, au nombre de 8 d’une quantité de 7500 m3. On a mobilisé 30 camions et des publicités faites un peu partout. Le numéro vert mis à disposition a permis de recevoir 518 demandes. Nous avons satisfait plus de la moitié de ces demandes », a listé le Maire.

Et, le directeur de L’OFOR a révélé l’existence d’une ressource humaine qualifiée, composée de 6 équipes et 500 ingénieurs. Ce personnel, précise-t-il, sont recrutés sur place pour le suivi des infrastructures et autres nécessités pour atteindre l’ensemble des objectifs préalablement, fixés dans le domaine de l’eau. Zaynab SANGARÈ

PUB