PUB
Les Lions accueillent les Écureuils, ce samedi (19h GMT) au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio, pour la première journée des qualifications de la CAN 2023 (Groupe L). L’attaquant de Liverpool, qui sera très suivi dans cette rencontre, soulève des interrogations.
 
Un peu plus de deux mois après la qualification au Mondial 2022 face aux Pharaons d’Egypte, les Lions retournent au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio. Le Sénégal affronte le Bénin dans son bijou flambant neuf, ce samedi (19h GMT), pour le compte de la première journée du groupe L des qualifications de la CAN 2023.
L’objectif est simple pour les hommes de Aliou Cissé : remporter les trois points en jeu à domicile et réussir leur départ dans la course. Ça, c’est au plan comptable.
 
Question prestige : ils ont une réputation à préserver avec leur titre de champions d’Afrique et de nation qualifiée pour le Mondial 2022. Aliou Cissé l’a rappelé hier, vendredi, en conférence de presse d’avant-match.
 
Pour atteindre son but, le Sénégal peut compter sur Sadio Mané. L’attaquant de Liverpool s’avance vers sa 87e sélection. Et dans cette perspective, trois questions se posent à son sujet.
 
1. Le faire jouer ou le reposer ?
 
Sadio Mané compte plus de soixante matches dans les jambes cette saison, club et sélection confondus. Il est allé jusqu’au bout des compétitions dans lesquelles il était engagé, quel que soit le maillot sur ses épaules. Il a disputé quatre finales et en a remportées trois (CAN, FA Cup et League Cup). Le finaliste malheureux de la Ligue des champions a pris avec les Lions le ticket pour le Mondial 2022. Il s’est en plus battu avec Manchester City, pour le titre de champion d’Angleterre, jusqu’à la dernière journée et le sacre des Citizens.
 
Autant de rendez-vous ça pèse sur les organismes. A moins de deux mois de la reprise dans les clubs européens et à six, de la Coupe du monde, faut-il préserver l’attaquant de Liverpool ou l’aligner pour le match contre le Bénin ?
Sadio Mané a laissé entendre hier, vendredi, en conférence de presse d’avant-match, qu’il se sent d’attaque pour jouer quelques matches de plus avant des vacances méritées. Mais la question taraude sûrement Aliou Cissé et son staff.
 
2. En pointe ou sur le côté ?
 
C’est la grande innovation de Jürgen Klopp cette saison : l’entraîneur de Liverpool a placé Sadio Mané à la pointe de son attaque à trois. Laissant le côté gauche à Luis Diaz, l’une des nouvelles recrues des Reds.
 
La greffe a bien pris. Le Colombien a assuré sur le flanc, mais le Sénégalais a réussi à faire oublier Firmino et Diogo Jota, les attaquants de pointe attitrés de Liverpool. Le meilleur joueur de la CAN ayant marqué, notamment, seize buts en Premier League et cinq en Ligue des champions. 
 
Aliou Cissé va-t-il imiter Klopp en essayant de tirer profit du fait que Mané a acquis des réflexes à ce poste ? Ou bien, va-t-il maintenir son numéro 10 sur le côté comme d’habitude ? Réponse ce soir.
 
3. Buteur au stade Abdoulaye-Wade ?
 
Jusque-là le seul buteur en match officiel au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio, c’est Boulaye Dia. En barrage retour pour le Mondial 2022, l’attaquant de Villarreal avait permis au Sénégal de revenir à hauteur (1-0) de l’Egypte, vainqueur (0-1) du match aller. Les Lions se qualifieront grâce aux tirs au but. Sadio Mané avait marqué le penalty décisif.
 
L’attaquant de Liverpool trouvera-t-il le chemin des filets sur la même pelouse en cours de match ce soir face au Bénin ? Le cas échéant, il portera son compteur en sélection à 29 réalisations, à deux longueurs du recordman, Henri Camara.
seneweb
PUB