PUB

De confession libérale, la grande coalition Wallu Sénégal n’inspire pas une confiance totale à certains observateurs politiques, devant l’éventualité d’une reformation de la grande famille libérale. Lors d’un point de presse, les leaders de cette formation politique ont appelé trois députés en marge des deux grandes forces politiques du pays, à joindre leurs forces à l’opposition parlementaire.



L’Assemblée nationale du Sénégal a désormais son trio magique, la PDA (Pape Diop, Pape Djibril Fall, Thierno Alassane Sall). Les trois nouveaux députés, élus dimanche dernier lors des élections législatives, sont en mesure de faire basculer la majorité à l’Assemblée nationale dans le camp de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yaakaar ou celui des deux plus grandes forces de l’opposition, l’inter-coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal. Et pour cela, ils ont été invités à rejoindre l’opposition par la grande coalition Wallu Sénégal, qui a tenu hier un point de presse, à l’issue de la déclaration officielle des résultats provisoires du scrutin de dimanche dernier.

Pour le mandataire national de la grande coalition Wallu Sénégal, une vérité implacable est apparue, à l’issue des élections : “La 14ème législature va s’ouvrir sous les auspices d’une minorité du gouvernement. Nous l’avions demandé une majorité aux Sénégalais, ils nous l’ont donné. La coalition au pouvoir n’a plus de majorité absolue. Ils ont même peiné à avoir les 82 voix qui leur sont accréditées. Ce qui proclame incontestablement la victoire de l’opposition sénégalaise.’’

Arrive maintenant le moment de transformer l’essai. Mamadou Lamine Thiam se base sur cela pour exalter l’opposition à renforcer son unité. “C’est déjà acquis au niveau de l’inter coalition Yewwi-Wallu. Nous avons trois autres coalitions victorieuses qui ont battu campagne sous le thème de la rupture avec la 13ème législature. C’est pourquoi, nous les appelons à se constituer avec la grande majorité Wallu-Yewwi, car, ensemble, nous serons majoritaires à l’Assemblée nationale, pour aller vers les changements que nous avons promis au peuple sénégalais. Mêmes les députés de Benno Bokk Yaakaar, nous les appelons à rejoindre la majorité voulue et produite par le Sénégal’’, lance le directeur de campagne de la grande coalition Wallu Sénégal.

Mamadou Lamine Thiam : “Ensemble, nous serons majoritaires à l’Assemblée’’

La commission nationale de recensement des votes a livré son décompte des résultats des élections législatives du 31 juillet 2022, attribuant à la coalition Benno Bokk Yaakaar 82 députés, à l’inter-coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal 80 sièges, à la coalition Les Serviteurs/MPR un député, à la coalition Bokk Guis Guis un député et à la coalition Aar Sénégal un député. Ces trois derniers sièges sont plus que jamais les plus convoités de l’histoire politique du Sénégal.


Mamadou Lamine Thiam a profité de l’occasion pour débriefer la stratégie victorieuse mise en place par l’inter-coalition Wallu Sénégal-Yewwi Askan Wi. De la confection des listes au débauchage de responsables politiques par le pouvoir, l’opposition n’a cessé d’être mise en difficulté. Des “achats de conscience’’. Autant d’entraves à “l’exercice réel des démocraties’’, constatées par le mandataire nationale de la grande coalition Wallu Sénégal.

Toutefois, le porte-parole de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade, a apporté une petite précision sur la répartition des députés au sein de l’inter coalition Yewwi-Wallu. Les chiffres de la commission nationale de recensement des votes sont basés sur les bannières des différentes formations politiques. De ce fait, la grande coalition Wallu Sénégal a été accréditée de 16 sièges sur le scrutin majoritaire et huit sur le scrutin proportionnel. La coalition Yewwi Askan Wi a obtenu 39 députés sur la départementale et 17 sur leur liste nationale. Mais, “dans le détail, si nous prenons le département de Kébémer, par exemple, les deux députés ont été remportés par Wallu. En fait, c’est un député pour Wallu et un autre de Yewwi. Le décompte politique de l’ensemble des voix que nous engrangeons dans les bannières nous donnent 27 députés pour la coalition Wallu Sénégal et 53 pour Yewwi Asakan Wi’’, explique le député-maire de Kébémer.

D’autres exemples montrent que les trois députés investis dans le département de Pikine sont de Wallu et les deux autres de la coalition Yewwi Askan Wi. Ces chiffres sont inversés dans le département de Mbacké.

Cette rencontre avec la presse a été introduite par le leader du mouvement Tekki. Et pour Mamadou Lamine Diallo, le constat des résultats des élections législatives est simple : “Macky Sall avait annoncé qu’il allait réduire l’opposition à sa plus simple expression. Aujourd’hui, c’est sa majorité mécanique, corrompue, qui est en train d’éclater et d’être réduite en poussière’’.

Pour rappel, la grande coalition Wallu Sénégal est composée du PDS, du CRD, de l’Alliance les Verts, du mouvement Nékkal fi Askan Wi, du mouvement Kawlal Bamtaré, du syndicat des transporteurs et de Tabax.

PUB