PUB

Ce sont des révélations qui font froid dans le dos. Un candidat de l’opposition vient d’accuser Ousmane Sonko d’avoir parlé à Macky Sall à trois reprises. Et ces révélations de Mamadou Lamine Massaly de la coalition Bokk-Gis-Gis-Liggeey et leader de l’Union nouvelle république (UNR) ont été appuyées par des preuves. Massaly a donné des jours et les motifs de l’appel. Si un premier leader de Yewwi, en l’occurrence Khalifa Sall est accusé de parler à Macky et aujourd’hui, le patron de Patron de Yewwi, Ousmane Sonko est à son tour accusé de parler avec le Palais, alors les accusations de Sonko se retournent contre lui. Yewwi est-il la coalition parrainée par Macky Sall ?

 

 

Ousmane Sonko ne pouvait s’attendre à une telle réplique de la part de Mamadou Lamine Massaly. Il a proféré des mensonges sur les autres coalitions de l’opposition, les accusant de rouler pour Macky Sall, alors que lui ne cesse de prendre langue avec le Chef de l’Etat, si l’on en croit Mamadou Lamine Massaly. Le leader de l’UNR ne peut lancer de telles accusations aussi graves sans en avoir la certitude. Et si Ousmane Sonko avait cherché à noyer le poisson, à détourner les regards ailleurs, alors que lui est en discussions avec le Palais. La sortie de Mamadou Lamine Massaly n’est pas farfelue. D’autant que, Ousmane Sonko avait sollicité il y a quelques jours de cela, une audience avec le Président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoko Embalo. Or, le leader du PASTEF a beaucoup menti aux Sénégalais sur les raisons de cette rencontre, et sur les lieux où elle s’est tenue.

Jusqu’ici, les Sénégalais se posent des questions. S’il ne tenait que de Ousmane Sonko d’ailleurs, sa rencontre avec le Président Bissau-guinéen n’aurait jamais été divulguée. Mais, c’est parce que, des personnes avaient réussi à se procurer des photos de cette audiences et étaient de les faire circuler sur la toile, que Ousmane Sonko a été contraint d’annoncer sa rencontre avec le Président Embalo.

Aujourd’hui, après les accusations portées par Mamadou Lamine Massaly, beaucoup de Sénégalais s’interrogent. Et, si Ousmane Sonko avait rencontré le Président Bissau-guinéen, uniquement pour solliciter de ce dernier qu’il joue les bons offices entre lui et le Président de la République Macky Sall. Ces derniers temps, Ousmane Sonko a fait beaucoup de volte-face. Il avait promis la confrontation avec le pouvoir si la liste nationale majoritaire de Yewwi Askan Wi était rejetée pour ces élections législatives. Il a par la suite fait marche arrière. Il avait appelé ses partisans à descendre dans la rue, le 17 juin passé, avant de revenir sur ce mot d’ordre. Autant de signes pour prouver que Ousmane Sonko est en train de négocier avec Macky Sall.

C’est lui en fait qui est en train de faire le jeu du pouvoir, en sabotant toutes les tentatives d’unité de l’opposition. Toutes les autres coalitions de l’opposition s’étaient mises d’accord entre elles qu’elles devraient s’abstenir de s’attaquer entre elles, et se préparer ensemble à lutter après les élections législatives, pour barrer la route à une éventuelle troisième candidature du Président Macky Sall. Or, les accusations proférées par Ousmane Sonko contre elles, rendent hypothétiques cette perspective.

Ousmane Sonko ne s’est pas livré gratuitement à des accusations contre les autres coalitions de l’opposition. Il l’a fait exprès parce que tout simplement, obéissant au Palais, il sabote toutes tentatives de retrouvailles de l’opposition.

PUB