PUB

Du nouveau dans l’affaire du chavirement d’une pirogue de migrants au large de Kafountine. En effet, de 1 mort, le bilan macabre est passé à 14 morts après la découverte, ce mardi matin, de 7 autres victimes. L’embarcation, qui avait à son bord plus d’une centaine de candidats à l’émigration irrégulière, a chaviré. Quelques passagers ont pu rejoindre la terre ferme, alors que 92 autres ont été secourus.

 



« Sur les 92 personnes secourues, un corps sans vie a été retrouvé lundi. Ce matin, les recherches enclenchées ont pu trouver sept autres corps sans vie. Ce qui fait un bilan de huit morts pour le moment », a déclaré à l’APS, le gouverneur de Ziguinchor.
Pour Guedj Diouf, une personne « gravement blessée par des brûlures » a été « admise aux urgences de l’hôpital régional de Ziguinchor », confirmant ainsi la thèse de l’incendie comme origine de cet accident en mer. « Certainement que quelqu’un fumait à l’intérieur de la pirogue. Souvent, dans ces pirogues, il y a du carburant », a-t-il dit, étant entendu que la cigarette et le carburant ne font pas bon ménage.

Toutefois, le chef de l’exécutif régional annonce qu’une enquête a été ouverte pour mettre la main sur les convoyeurs de cette pirogue qui « sont en fuite pour le moment ».
M. Diouf a signalé que les opérations de recherches sont toujours en cours pour retrouver d’autres corps ou d’éventuels survivants.

PUB