PUB

Lors d’une conférence de presse hier, Benno Bokk Yaakaar a prévenu que l’Etat de Droit ne sera pas fragilisé par la manifestation de Yewwi Askan Wi. La Conférence des leaders, qui s’est réunie hier, ne compte pas laisser le terrain à l’opposition.


Benno Bokk Yaakaar (Bby) prend très au sérieux le rassemblement de Yewwi Askan Wi (YAW) prévu cet après-midi à la Place de la Nation. Après la sortie de cette coalition de l’opposition dans la mi-journée, la Conférence des leaders du camp présidentiel a tenu une réunion hier dans la soirée pour contre-attaquer. Moustapha Niasse, Aminata Touré, Idrissa Seck, Aminata Mbengue Ndiaye, Augustin Tine, Fatoumata Niang Bâ et autres ont prévenu que l’Etat de Droit sera respecté après la polémique sur les listes. «La décision du Conseil constitutionnel met fin et de façon définitive au débat sur les listes admises à participer aux élections législatives. Personne n’a le droit de prolonger le débat sous d’autres formes. Ne pas se soumettre à ces décisions, c’est mettre en péril l’Etat de Droit», a déclaré Idrissa Seck lors de la conférence de presse marquant la fin de la rencontre.

Si Moustapha Niasse a indiqué que Bby marque son adhésion à la paix sociale, Aminata Touré a rassuré que l’Etat ne faillira pas à cette mission. «L’Etat ne sera pas fragilisé et va assurer la sécurité des biens et des personnes. C’est sa mission, en tout temps. Que l’opposition appelle à un rassemblement ou pas, l’Etat se doit de garantir cela à ses concitoyens.

Un Etat qui ne sait pas assurer la sécurité de ses citoyens est un Etat fragile. Le Sénégal ne fait pas partie de cette catégorie», a soutenu Aminata Touré, tête de liste nationale de Bby. Qui ajoute : «Nous avons entendu des appels à l’insurrection ; ce qui est inacceptable. Je considère que c’est juste un dérapage verbal. Mais en tout état de cause, on est déterminés à assurer la sécurité des personnes et des biens.»
Désormais, Bby s’est engagée à marquer à la culotte Yaw. «Chaque fois que de fausses informations seront véhiculées, nous allons rétablir la vérité pour éclairer la lanterne des citoyens.

Dans l’espace public, on ne peut pas laisser prospérer des menaces, des insultes à longueur de journées sur les réseaux sociaux, de la violence verbale… On veut la paix mais quiconque constitue une menace et veut déstabiliser ce pays nous trouvera sur son chemin», a averti l’ancienne présidente du Conseil économique social et environnemental (Cese).

Enfin, Aminata Touré et Cie appellent la jeunesse à être «consciente et de ne pas céder au discours des manipulateurs, vendeurs d’illusions et populistes». Par ailleurs, Benno dit avoir affiné sa stratégie pour les élections législatives. Aminata Touré s’est aussi félicitée de l’absence de listes parallèles dans leur camp. Rewmi. 

PUB