PUB

Les dégâts sont énormes. Les fortes pluies enregistrées, hier vendredi à Dakar, ont causé d’énormes difficultés aux populations. Des routes ont été endommagées, des véhicules engloutis par les eaux, des embouteillages monstres.



A côté de ces dégâts matériels, les 126 millimètres de pluies tombées sur la capitale sénégalaise ont coûté la vie à un homme. Le drame a eu lieu au niveau de la trémie qui fait face à l’Olympic Club sur la Corniche-ouest. L’ouvrage a été totalement envahi par les eaux de pluie, prenant ainsi des automobilistes au piège. Mais, qu’est-ce qui pourrait expliquer cette situation ? Le système d’évacuation des eaux a-t-il cessé de fonctionner ? A l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute), on n’a pas encore déterminé les causes de ces désagréments. «D’abord, il faut préciser qu’il ne s’agit pas du tunnel (comme annoncé) mais plutôt d’une des trémies (passage inférieur) de la Corniche ouest. Là, nous nous attelons à libérer la voie. Nous ferons l’analyse nécessaire pour comprendre ce qui s’est passé», a réagi à chaud Ibrahima Sall, Directeur de l’entretien routier au niveau de l’Ageroute.
En attendant le diagnostic profond pour déterminer les causes exactes, l’inondation de cette trémie suscite beaucoup d’interrogation. D’abord, parce que c’est la première fois que cet ouvrage est confronté à une situation pareille, mais également c’est sur la route du chef de l’Etat, qui passe par cette route pour rejoindre le Palais de la République ou rentrer chez lui à Mermoz. «En principe, fait savoir Ibrahima Sall, sur la Corniche, on peut avoir un ensablement ou des déchets pouvant ralentir l’évacuation mais pas une obstruction totale des grilles d’évacuation. Je vous signale aussi que ces trémies sont construites depuis plus de 15 ans et elles n’ont jamais connu de difficultés d’évacuation des eaux de pluies. Donc, aujourd’hui, il est surprenant de voir que le système d’évacuation ne fonctionne pas.»

Selon le Directeur de l’entretien routier, l’assainissement des trémies de la Corniche ouest fonctionne de façon gravitaire, il n’y a pas de pompe et l’exutoire est à côté sur le flanc. «L’exutoire peut être bouché de façon délibérée ou à cause des travaux de terrasse- ment sur la Corniche. Dans tous les cas, nous allons analyser la situation pour déterminer les causes exactes et éventuellement apporter des solutions», rassure Ibrahima Sall, Directeur de l’entretien routier au niveau de l’Ageroute. Sophie Barro, l’observateur.

PUB