PUB

Ibrahima Diop, maire de Karang, une commune de la région de Fatick (centre), a plaidé, dimanche, pour l’érection d’un centre de santé de référence dans cette commune frontalière de la Gambie.

« La principale doléance de la population de Karang et du Niombato, c’est la construction d’un centre de santé de référence dans la commune de Karang, pour un relèvement du plateau technique médical », a déclaré M. Diop.

Il exprimait lors du lancement d’une campagne conjointe et simultanée en Gambie et au Sénégal, de distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA).

L’érection d’un centre santé de référence à Karang tire sa légitimité de la position géographique et frontalière de notre commune, dont le poste de santé reçoit en masse des patients en provenance des localités gambiennes voisines, a fait valoir le maire.

Il a également évoqué la distance séparant Karang de Sokone, une localité abritant un centre de santé de référence, en plus du nombre important de cases et postes de santé implantées dans la zone.

L’édile de Karang s’est en outre engagé à renforcer les stratégies de lutte contre le paludisme, à travers des campagnes de plaidoyer et de sensibilisation dans la durée. Il n’a pas manqué de promettre l’enrôlement de 2000 personnes vulnérables dans des mutuelles de santé, afin de leur garantir un accès aux soins de santé.

Des personnalités politiques sénégalaises et gambiennes, les autorités administratives et médicales des deux pays, ont pris part à cette cérémonie.

PUB