PUB

Le président de la République, Macky Sall, qui gère en même temps la coalition Benno Bokk Yakaar, a reçu, le week-end dernier, la coalition présidentielle du département de Pikine au palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor. A cette occasion, il a tressé des lauriers aux responsables politiques et dit compter sur eux pour remporter largement les Législatives de juillet 2022. Il a également fait savoir que le débauchage de certains maires de YAW va continuer et qu’il était en pourparlers avec celui de Tivaouane Diacksao, Moussa Fall.



Il s’est réjoui du fait qu’Abdoulaye Timbo et la coalition BBY aient tenu tête à la razzia de YAW observée lors des élections municipales au niveau de toute la région de Dakar. Il a qualifié la chute des autres départements, de « Nermélou » et de « Djoulotou » (Ndlr, des formes légères de chutes en lutte), a confié notre interlocuteur.

A l’en croire, Macky Sall n’a pas tari d’éloges à l’endroit du département qui a sauvé l’honneur lors des Locales. Ainsi, pour maintenir la cadence et continuer dans la même dynamique, il a exhorté les différents responsables de BBY à taire leurs divergences. « Les listes parallèles nous ont fait beaucoup de mal et nous ont causé du tort. Lorsque vous réunissez le nombre d’électeurs de toutes les listes, BBY est largement majoritaire », a tonné Macky Sall, avant de professer qu’il veut une cohésion autour de la liste que la coalition va présenter.

« Je n’ai aucune crainte que Pikine sortira encore victorieuse lors des prochaines Législatives », a martelé Macky Sall, dont les propos ont été accueillis par une salve d’applaudissements nourris des responsables de BBY du département.

Pourparlers avec le maire de la commune de Tivaouane Diacksao

Lorsque vint le tour de la commune de Tivaouane Diacksao, ses représentants ont choisi comme porte-parole, l’ancien maire (Pds) Amadou Yoro Sy et Sokhna Sall de LDR Yessal. Ces deux responsables ont exposé les problèmes de BBY au niveau de la commune. Ils ont fustigé le fait que la coalition n’a jamais convoqué de réunions depuis fort longtemps, ainsi que les dissensions internes flagrantes constatées lors des dernières élections locales. Ils ont promis au président de la République de taire leurs divergences pour le triomphe de la coalition lors des prochaines joutes nationales, à savoir les Législatives.

Dans sa réponse, Macky Sall aurait vertement tancé les deux responsables féminines de l’Apr de la commune, qui sont comme chatte et chienne. « Je sais qu’elles ne peuvent pas s’entendre malgré les assurances de vos porte-paroles », a-t-il remarqué, avant d’enchaîner. « D’ailleurs, je vous signale que je suis en pourparlers avec le maire de cette commune, Moussa Fall. Bientôt, nous aurons un accord », a-t-il martelé.

A en croire Macky Sall, il a réussi à faire rallier au sein de la coalition, le leader de « Gox yu bess », Gagny Gadiaga. Il a invité ce dernier — qui conduisait la liste classée deuxième dans cette commune le 23 janvier dernier —, à laisser tomber la plainte qu’il avait déposée pour diffamation contre un conseiller municipal de la commune.

« Les problèmes politiques ne se règlent pas au tribunal », a-t-il conseillé, avant de prendre congé de ses hôtes. A noter qu’une somme de 20 millions FCfa a été offerte aux membres de la délégation par le maître des lieux, en guise de transport.

PUB