PUB

Son diagnostic sur la 13ième législature est plus que négatif, alarmant pour un pays modèle d’une sous-région, d’un continent. Il participe à ces législatives avec le Mouvement des Patriotes pour le Développement / MPD Liggeey qu’il dirige sous la bannière de la coalition «Coalition Bokk Gis Gis Liggeey», l’ancien ministre sous le régime de Wade, Aliou Sow, est à la quête d’une majorité absolue ou d’un groupe parlementaire de haute facture à la 14ième législature à travers un programme jalonné de dix engagements patriotiques au service du peuple sénégalais et de l’Afrique, ambitionnant de bâtir un nouveau député patriote, modèle, pour raviver l’espoir du peuple sénégalais presque déçu par des politiciens. Mais avant de revenir sur son projet, faisons un bref retour sur le parcours d’un homme d’expérience qui se fixe les objectifs de donner un nouveau visage à l’assemblée nationale.

 

 

Professeur titulaire des Universités (études africaines) du CAMES à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, UCAD, Aliou Sow est titulaire d’un doctorat de troisième cycle d’anglais (2006) et d’un doctorat d’État ès-lettres (2013). Il travaille sur une thèse de doctorat unique en science politique à l’UCAD.
Journaliste de formation, il est de la 29ième promotion du CESTI et titulaire du diplôme supérieur de journalisme (option : télévision / spécialité : économie), d’un certificat de maîtrise en sciences de l’information et de la communication du CESTI / UCAD et d’un master II en science politique (défense, sécurité et paix) de la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l’UCAD et du Centre des Hautes Études de Défense et de Sécurité (CHEDS) des Armées sénégalaises.
Sur le plan politique et étatique, Aliou Sow a été élu député en 2001, vice-président du groupe parlementaire libéral et démocratique (majorité), premier secrétaire du comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CIP-UEMOA), vice-président de la Commission politique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) et Président de la Commission des Affaires étrangères, de l’Union africaine et des Sénégalais de l’Extérieur de l’Assemblée nationale de 2007 à 2008. Ministre de la République pendant une décennie à partir de 2002, il a été successivement Ministre de la Jeunesse, de la Jeunesse et de l’EmpIoi, Ministre délégué à l’Intérieur et Ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales.


Ancien leader du mouvement élève et étudiant et d’organisations de jeunesse, il a été président du foyer des élèves du CEM Moustapha Ndiaye de Kaolack), du Lycée Valdiodio Ndiaye de Kaolack, Génie en herbe au Lycée Taiba-ICS de Mboro, président de l’Amicale des Étudiants de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD, numéro un des jeunesses libérales du PDS (UJTL) et vice- président de la Fédération internationale de la Jeunesse libérale (IFLRY) chargé de l’Afrique.
Au niveau local, Aliou SOW a occupé les fonctions de Président du conseil rural (maire) de Ndiognick et conseiller régional de Kaffrine de 2009 à 2014.
Haut Conseiller Territorial, le Professeur Sow est le Président de la Commission des Études, de la Planification et du Suivi de l’Évaluation des Politiques de Décentralisation, du Développement et de l’Aménagement du Territoire du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) depuis octobre 2016.
Aliou Sow est le président du Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD/Liggeey), un parti politique d’obédience libérale et panafricaniste. Il est l’auteur de huit livres et une trentaine d’articles scientifiques publiés au Sénégal et à l’étranger et de rapports d’études. Il a encadré et présidé des jurys de plusieurs dizaines de mémoires de master et de thèses de doctorat.
Aliou Sow fut ministre, maire et député du Sénégal, auteur de huit œuvres littéraires dont le tout récent «Renaissance africaine et perspectives de gouvernance territoriale» qui nous plonge dans des réflexions sur quelques défis africains et esquisses de nouvelles solutions de terroirs. Il est aussi commandeur de l’Ordre de la Francophonie et du dialogue des cultures, de l’Ordre Pléiade et consultant.
Avec une base politique bien conquise dans la région de Kaffrine, si on s’en réfère au nombre de suffrages et de conseillers municipaux obtenus par les militants et les proches de son parti sans coalition lors des dernières élections territoriales, Aliou Sow se trouve être la 2eme force politique derrière BBY. Une deuxième place régionale que l’ex ministre compte consolider avec son proche, le député Yaya SOW de Koungheul à travers les listes de leur coalition présentées dans les 04 départements de la région.
Cet homme a l’art de passer inaperçu, Aliou Sow est très stratégique nous souffle ses proches.

Ce jeune fils du pays a de grandes ambitions que son parcours légitime factuellement. Son éloquence et son charisme attirent la bonne graine à sa découverte. Selon nos sources, Aliou réussit toujours à se retrouver au sommet en surprenant grand nombre sauf son entourage proche, une vraie force tranquille qui atteint toujours ses objectifs.

PUB