PUB

Alors que la guerre des versions fait rage depuis hier entre le gouvernement de la Transition du Mali et la Conseil national de sécurité de la Côte d’Ivoire, à propos des 49 soldats arrêtés lundi à l’Aéroport international de Bamako, le président Assimi Goita s’est entretenu ce dimanche avec le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

 


 

Via son compte Twitter, l’homme fort du Mali affirme avoir demandé patron de l’ONU de veiller à ce que les états partenaires respectent la souveraineté du Mali.

« J’ai eu un entretien téléphonique avec le SG Antonioguterres. Nous avons évoqué l’appui des #NU au processus de transition au Mali et j’ai réitéré la nécessité pour les partenaires de respecter la souveraineté du Mali », a-t-il tweeté.

La Côte d’Ivoire a demandé ce mardi la libération « sans délai », de ses soldats, qui selon elle, sont à Bamako dans le cadre des opérations des Éléments Nationaux de Soutien (NSE).

PUB