PUB
Une couche poussiéreuse enveloppe Dakar la capitale  sénégalaise, depuis hier jeudi 2 juin. D’après les prévisions de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim), dans son bulletin du 2 juin au 3 juin, « des particules de poussière en suspension seront davantage notées sur la moitié Nord du pays durant toute la période de validité. Ainsi, “les visibilités seront fortement réduites par une suspension de poussière sur les régions Nord, Centre-nord et sur le littoral du pays. Une couche de poussière dense couvrira le ciel sur les régions Nord (Saint-Louis, Matam) et sur le littoral Nord (Dakar, Louga, …) et à quelques endroits du Centre (Thiès, Diourbel)”.
 
Toutefois, informe le bulletin de ce vendredi 3 juin, « les particules de poussière s’atténuent et se dissipent progressivement à partir de demain vers 18h », renseigne le document exploité par Seneweb. 
Cette poussière n’est pas sans risque sur la santé des populations, surtout chez les asthmatiques qui peuvent développer une crise. Joint par Seneweb, Dr Waly Ndiaye, urgentiste  préconise le port du masque chez la population afin de se prémunir d’un risque d’allergie. 
 
« Il faut faire très attention avec cette poussière, surtout les asthmatiques. Ils  doivent marcher avec des masques pour prévenir tout risque d’allergie », fait savoir le médecin-urgentiste. 
 
En effet, poursuit le spécialiste, les enfants, surtout les nouveau-nés sont à retenir dans les maisons, afin de ne pas les exposer à la poussière et autres particules allergéniques. Le véritable risque, selon lui, c’est de développer une crise d’asthme ou une crise d’allergie, chez les enfants tout comme les adultes.  L’urgentiste conseille de ne pas également sortir la nuit parce que la poussière descend en grande masse. 
PUB