PUB

Dans l’est de la RD Congo, au moins cinq personnes ont été tuées, mardi, à Goma, lors de manifestations contre la mission de l’ONU dans le pays, a rapporté le gouvernement. Les Casques bleus sont accusés par les manifestants de ne pas assurer leur sécurité face aux groupes armés et de ne pas assez défendre les intérêts de la population.

 

 

Au moins cinq personnes ont été tuées à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, au deuxième jour de manifestations contre la mission des Nations unies, accusée d’inefficacité dans sa lutte contre les groupes armés, a-t-on appris de source officielle.

« Au moins cinq morts, une cinquantaine de blessés », a écrit sur Twitter Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, promettant de revenir dans une conférence de presse conjointe avec le chef adjoint de la Mission de l’ONU « sur le bilan humain, matériel ainsi que les conséquences à tirer » de ces manifestations.

PUB