PUB

La première Chambre civile et commerciale de la Cour suprême, saisie d’un appel du Procureur général près ladite cour, dans l’affaire de la plainte déposée par Madiambal Diagne contre le magistrat Souleymane Téliko, a vidé son délibéré ce mercredi 18 mai 2022.

La Haute juridiction a décidé de retourner le dossier de la procédure à la Commission d’instruction, afin de poursuivre l’instruction. Il est à rappeler que la Commission d’instruction, présidée par le magistrat Moustapha Bâ, n’avait jamais entendu le mis en cause, Souleymane Téliko, encore moins l’inculper. Aussi les demandes de Madiambal Diagne de se voir communiquer la procédure et de se faire notifier les actes d’instruction sont encore restées sans suite.
La Cour suprême a jugé que l’ordonnance rendue par la Commission d’instruction et déferrée en appel par le Procureur général, ne saurait tenir lieu d’une ordonnance de clôture de l’instruction.
Il faut rappeler que lors de la dernière audience, «le magistrat Souleymane Téliko n’a pas comparu, mais s’est fait représenter par 6 avocats».
Madiambal Diagne avait saisi «la Cour suprême pour des poursuites contre Souleymane Téliko, après avoir obtenu du ministre de la Justice, une autorisation de poursuites pénales contre un magistrat». Dans ce cadre, une «commission d’instruction, mise en place et présidée par le magistrat Moustapha Bâ», a eu à l’entendre le 28 décembre 2021, pour la confirmation de sa plainte «pour diffamation et dénonciation calomnieuse» contre Souleymane Téliko et recueillir sa constitution de partie civile.

PUB