PUB

Le Sénégal vient de signer deux nouvelles conventions avec la banque Africaine de Développement. En effet, cette semaine,  Amadou Hott, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, et Serge Ekué Président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) ont signé, ce vendredi 24 juin à Dakar, deux importantes conventions de financement pour un montant total de 40 milliards de Francs CFA.


 


Il s’agit de la convention de financement complémentaire de la phase de consolidation du Programme d’assainissement dans 10 villes du Sénégal pour un montant de 15 milliards de Francs CFA, et de la convention de financement partiel de 1529 salles de classes en remplacement d’abris provisoires et d’ouvrages annexes (Lot 2 du PRORAP) pour un montant de 25 milliards de Francs CFA. Le Programme d’assainissement dans dix (10) villes du Sénégal, qui est renforcé à travers la présente opération, a pour objectif global d’améliorer de façon significative les conditions de vie et la santé des populations, en favorisant l’accès durable aux services publics d’assainissement.

 Cette phase de consolidation a pour objet la construction, dans dix (10) villes du Sénégal. Ce programme permettra entre autres : (i) d’accroitre le taux d’accès à l’assainissement des eaux usées dans la zone du Programme de 56% en 2014 à 74% en 2024 ; ii) d’accroitre le taux de dépollution de 40% en 2014 à 50% en 2024 ; iii) d’augmenter de 46% la capacité de traitement des eaux usées dans la zone du Programme par un traitement additionnel de 10 408 m3/jour ; iv) d’atteindre un niveau de traitement des eaux usées conforme aux directives de l’OMS ; et v) de réduire de 30% le nombre de personnes affectées par les inondations dans la ville de Kaolack. Il est attendu de ce programme l’augmentation du nombre de personnes ayant accès à un service d’assainissement durable et du nombre de personnes adoptant les bonnes pratiques de préservation de la salubrité publique, et la diminution des dépôts sauvages d’ordures dans les quartiers bénéficiaires du Programme.

En matière d’emploi également, il est attendu la création de 1 500 emplois indirects et induits, 50 emplois directs au cours de l’exploitation du Programme et 300 emplois indirects et induits au cours de la mise en œuvre et de l’exploitation du Programme.

En ce qui concerne le lot 2 de l’ambitieux Programme de Remplacement d’Abris Provisoires et d’ouvrages annexes (PRORAP) du secteur de l’éducation, l’objectif global est de contribuer à la satisfaction de la demande en salles de classe et corriger les disparités au niveau de l’éducation nationale. De manière spécifique, il s’agira de mettre dans de bonnes conditions d’apprentissage 85 624 enfants défavorisés et de réduire de 50% le taux d’abandon dans les écoles concernées. Ce programme devra permettre la construction dans les quatorze (14) régions du Sénégal. Les principaux résultats attendus par le Gouvernement demeurent la construction et l’équipement des 1529 salles de classe équipées d’ici 2024 et l’amélioration de l’environnement et du cadre de vie des bénéficiaires. Il est également attendu la création de 726 emplois indirects et induits et 7 720 emplois créés par le Projet.
Les engagements cumulés de la BOAD au Sénégal s’élèvent à 1 166,2 milliards de FCFA au 31 Décembre 2021.

PUB