PUB

Parmi les 84 personnes arrêtées lors de la manifestation interdite du 17 juin dernier, seul Déthié a été condamné. Le député a écopé hier, de six mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 100 mille francs. Ses 83 coprévenus, dont Mame Diarra Fam, ont été relaxés des faits pour lesquels ils ont comparu à l’audience spéciale des flagrants de Dakar

 



C’était l’effervescence hier, au Palais de justice de Dakar. Les militants et sympathisants de la coalition « Yewwi Askan Wi » ont pris d’assaut les lieux pour manifester leur soutien aux parlementaires, Mame Diarra Fam, Déthié Fall et 82 personnes arrêtées lors de la manifestation interdite du 17 juin dernier. On pouvait noter la présence des leaders de l’opposition, dont de Khalifa Ababacar Sall, Ousmane Sonko, Habib Sy, Maïmouna Bousso, Aïda Mbodji, Cheikh Tidiane Dièye, Moussa Tine. Quand les juges ont rejoint la salle 4, à 10h10 mn, les avocats de la défense ont dénoncé les changements opérés dans la composition de la juridiction qui, d’après eux, n’était pas assez régulière pour juger l’affaire. Un argument que le président de la séance a battu en brèche.

D’après lui, les changements se font en fonction de la demande. « A ce moment, une audience de flagrants délits est en train de se tenir dans une autre salle avec plus d’une cinquantaine de prévenus. On a un déficit criard de magistrats. C’est la loi qui sera appliquée quelque soit les circonstances », a rassuré le juge. Pour le représentant du Ministère public, les arguments de la défense sont valables en cassation en cas de pourvoi.

PUB