PUB
La Direction générale des élections (DGE) a rejeté la liste de Yewwi Askan Wi à Dakar pour les Législatives du 31 juillet prochain. Il est reproché à la coalition de l’opposition de n’avoir pas respecté la parité.
 
Cette disqualification a suscité le courroux de figures de l’opposition telles que Ousmane Sonko. Lors d’une conférence de presse tenue hier, mardi, en réaction à la décision de la DGE et à la polémique qu’elle a suscitée, le leader de Pastef a déclaré que la liste de Yewwi doit être validée.

Pourtant, au cours de la même rencontre, il a implicitement reconnu que son camp a commis une bourde en montant son dossier. «L’erreur est humaine», a-t-il plaidé en expliquant pourquoi Yewwi n’a pas respecté la parité. 
 
Pour Abdoulaye Sow, cette déclaration du maire de Ziguinchor vaut aveu de culpabilité. «En essayant de rétablir la vérité des faits, Ousmane Sonko apporte la preuve irréfutable que toute la liste de Yewwi Askan Wi est forclose», a signalé le ministre de l’Urbanisme et du Logement et de l’Hygiène publique dans les colonnes du journal Kritik de ce mercredi.
Le maire (APR) de Kaffrine est d’ailleurs convaincu que l’«appel à l’insurrection» de Sonko, pour protester contre l’invalidation de la liste de Yewwi à Dakar, «ne sera pas entendu». «D’autant plus que, souligne Abdoulaye Sow, il a reconnu leurs erreurs et, en droit, personne ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.» 
PUB