PUB
Puissant » directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) en avril 2012, Abdoulaye Diouf Sarr n’a, aujourd’hui, aucune fonction élective ou nominative. Déchu à la mairie de Yoff en janvier 2022, il est limogé de son poste de ministre de la Santé et de l’Action sociale.
 
Économiste, expert financier et homme politique sénégalais, Abdoulaye Diouf Sarr a intégré la SN/HLM bien avant l’arrivée du président Macky Sall au pouvoir. Il y a d’ailleurs occupé successivement les fonctions de directeur des Ventes et des Achats et directeur financier. Il a également été secrétaire général de la Chambre de commerce de Dakar, avant d’exercer la même fonction à Kaolack.
Il a, successivement, été directeur administratif et financier de la Société anonyme transports et affrètements routiers (Satar) et directeur général adjoint de la Nouvelle société des mines et des travaux publics (Nsmtp). En avril 2012, ce membre de l’Alliance pour la République (Apr) est promu directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) par le président Macky Sall.
 
Réputé «puissant» et «travailleur», il fait son entrée au gouvernement, en juillet 2014, en qualité de ministre du Tourisme et des Transports aériens, avec comme principale mission de repositionner le tourisme sénégalais, dans un contexte de mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse).
 
Le 22 juin 2015, à la suite d’un remaniement ministériel, l’ancien patron de la Cellule d’appui aux élus locaux à la mairie de Dakar succède à Omar Youm comme ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire.
Entre-temps, il est élu maire de la commune de Yoff, à l’issue des élections locales du 22 juillet 2014.
 
Le 7 septembre 2017, il est muté au département stratégique de la Santé et de l’Action sociale, en remplacement de Dr Eva Marie Coll Seck.
 
Le 23 janvier 2022, il perd la mairie de Yoff. Il a été battu par le désormais «plus jeune maire du Sénégal», Issa laye Samb. Au même moment, Abdoulaye Diouf Sarr, candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby) à la ville de Dakar, est largement laminé par Barthélemy Dias avec près de 90 mille voix de différence.
 
Mais le malheur ne venant jamais seul, Diouf Sarr est emporté par les nombreux scandales notés dans le secteur sensible de la santé. À travers un décret pris ce jeudi 26 mai 2022, le chef de l’Etat a ainsi mis fin à ses fonctions, à la suite de la mort de 11 nouveau-nés dans un incendie à l’hôpital de Tivaouane. Il est remplacé par l’ancienne directrice de la Santé publique, Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye.
 
«Je tiens à renouveler ma loyauté au chef de l’État Son Excellence Monsieur Macky Sall, pour sa confiance indéfectible, fruit de nos relations techniques et fraternelles, aussi solides qu’auparavant», a-t-il réagi sur sa page Facebook.
 
En attendant d’être «recasé», le président de la Convergence des cadres républicains (Ccr) entend accompagner son mentor «dans ses projets pour l’émergence du pays dans l’intérêt du peuple».
PUB